Autorisation pour étendre la limite de centrale solaire non soumise à appel d’offre à 500kW 

Barbara Pompili, a signé un arrêté facilitant le développement des projets sur grandes toitures. Avec cet arrêté, tous les projets de moins de 500 kW, soit 5 000m² de surface, auront directement droit à un tarif d’achat sans avoir besoin de passer par un appel d’offres (contre un seuil fixé à 100kW jusqu’à présent).

Cette mesure simplifiera l’installation de grandes surfaces de panneaux sur des terrains déjà bâtis – par exemple sur les toits de bâtiments agricoles, d’entrepôts, de centres commerciaux – tout en limitant la consommation d’espace naturel et l’artificialisation des sols.

Voir la totalité de l’article de presse

10 bonnes raisons pour franchir le cap !

Nous vous offrons l’opportunité de vous engager dans une société locale et citoyenne d’énergie solaire. N’hésitez plus !

1/ Une aventure de pionniers : faites partie des premiers de la première !

Rejoignez une expérience entrepreneuriale inédite et emblématique à l’échelle de Bavilliers et du Territoire de Belfort.

2/ Investir pour une énergie 100% renouvelable localement et collectivement c’est possible !

Produire une électricité renouvelable à Bavilliers et aux alentours : impossible? Seul, en effet, mais ensemble cela le devient.

3/ Une énergie 100% locale : le circuit court de l’énergie

Devenez co-producteur d’une électricité vertueuse produite localement sur les toits de Bavilliers et des villes alentours. Les centrales solaires citoyennes favorisent l’emploi local.

4/ Lutter contre le dérèglement climatique : une mobilisation citoyenne concrète

Avec Coop solaire 90, contribuer à la sensibilisation des citoyens aux problématiques climat énergie et à la sobriété énergétique.

5/ Une nouvelle démocratie plus participative

Contribuer à renouveler la démocratie en permettant aux citoyens de se réapproprier l’énergie, un élément clé de l’économie.

6/ Une épargne utile et vertueuse : donner du sens à votre épargne

En investissant dans ce type de projet, vous savez concrètement à quoi sert votre argent.

7/ Coop solaire 90 : une aventure 100% collective

Coop solaire 90 n’est pas qu’un producteur d’énergie mais un acteur local avec la force d’un collectif !

8/ Un exemple emblématique

Faites de ce projet un exemple : la ville de Bavilliers et ses alentours deviennent des territoires renouvelables sobres et coopératifs.

9/ Une meilleure résilience et indépendance du territoire

Plus d’énergie renouvelable c’est moins d’énergie fossile et fissile et donc moins de dépendance de la France aux pays producteurs tels que la Russie, l’Arabie saoudite, le Kazakhstan…

10/ Un projet didactique 100% sobre : sensibilisation des générations futures

Coop solaire 90 se donne également pour mission de sensibiliser les enfants (et leurs parents) à la question énergétique en travaillant réellement à la réduction des consommation, grâce à des éco-gestes et à une meilleure concertation (en partenariat avec l’association Gaïa Energies).

Les idées reçues sur l’énergie solaire

Les idées reçues sur l’énergie solaire sont nombreuses et ont la vie dure. Notre coopérative solaire fait le point sur les 5 fausses idées qui circulent le plus, pour leur tordre le cou.

1- Les panneaux solaires, ça coûte cher
C’était vrai au début des années 2000, où le solaire photovoltaïque était une technologie chère dont le développement a nécessité un soutien significatif de la part de l’Etat. Aujourd’hui, cette technologie est mature et industrialisée : son coût a été divisé par 7 au cours des 10 dernières années. Le prix de revient de l’électricité produite par des panneaux solaires photovoltaïques au sol est désormais moins cher que celui des autres modes de production d’électricité.

2- Les panneaux solaires ne se recyclent pas
Les panneaux solaires se recyclent très bien : le taux de recyclage est d’environ 95%. En effet, l’extrême majorité des panneaux sont constitués essentiellement d’un cadre en aluminium, de verre et de semi-conducteurs en silicium : ce sont des matériaux qui se recyclent facilement.

3- Les panneaux solaires contiennent des terres rares
Il n’y a pas de terres rares ou de métaux rares dans les panneaux solaires achetés par Coop solaire 90 : ce sont des panneaux solaires classiques. Seuls les panneaux solaires de 2e génération dit “à couche minces” peuvent contenir des métaux rares : ils sont néanmoins très peu répandus et représentent moins de 10% du marché. Plus d’information par ici.

4- Il n’y a pas de soleil à Bavilliers
C’est certain, il y a moins de soleil à Bavilliers qu’à Marseille. On compte 2 700 heures pour Marseille mais tout de même plus de 1 800 heures d’ensoleillement par an à Bavilliers ce qui est largement suffisant pour produire de l’électricité solaire. C’est d’ailleurs 13% de plus qu’à Londres, dont la Mairie a lancé un plan solaire ambitieux qui vise à installer 1 000 MW de panneaux solaires dans la ville d’ici 2030.

5- Il est compliqué d’installer des panneaux solaires.
Bien entendu l’installation de panneaux solaires sur des toits bavillierois doit respecter les règles d’urbanisme : elle peut être soumise à l’approbation des Architectes des Bâtiments de France, qui veillent à la cohérence architecturale à proximité de monuments historiques. Cela n’empêche pas de réaliser des centrales solaires.